lundi 23 septembre 2019

US ALUMNI COTE D'IVOIRE lance les travaux de construction d’un préau pour les femmes de Douagbo près d’Oumé (centre ouest ivoirien)

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Douagbo, le 05 Août 2019 - L’Association US ALUMNI COTE D’IVOIRE, organisation regroupant les bénéficiaires ivoiriens des programmes d’échanges américains, a lancé le samedi 27 juillet 2019, les travaux de construction d’un préau pour les femmes du village de Douagbo dans le département d’Oumé (centre-ouest ivoirien), sur financement de l’Ambassade des Etats – Unis en Côte d’Ivoire.

« J’espère que par nos actions la jeune génération comprendra que personne d’autre ne viendra développer Douagbo à notre place. J’invite donc tous les ressortissants de Douagbo à une implication plus significative » lance la responsable du projet, Madame Khady BOMOU.

Exprimant toute sa gratitude à l’Association US ALUMNI COTE D’IVOIRE, le Chef du village Monsieur GAGBE Jérôme a indiqué que « toutes ces initiatives de développement nous amènent à penser à l’extension de notre village ». Pour l’occasion, toute la communauté villageoise s’est mobilisée pour matérialiser le slogan « Douagbo Soton » qui signifie en gban, la langue locale « Douagbo, lève-toi ». 

Monsieur Frédéric YAO, ressortissant de la sous-préfecture de GUEPAHO, village voisin a tenu à venir prêter main forte à ses « frères de Douagbo » car selon lui, les cadres des 6 villages du canton Boka, doivent se tenir la main pour développer la région.

Ce préau qui sera inauguré à la fin du mois d’août 2019 permettra de déployer d’autres actions contenues dans le projet dont le programme d’alphabétisation destiné aux femmes. Madame Gueni Rosalie ,70 ans, espère qu’à travers cette initiative, les bénéficiaires sauront lire les numéros de téléphone afin de ne plus subir, dit-elle, d’arnaques sur leurs comptes téléphoniques. Cette activité selon les porteurs du projet veut aider à donner à ces femmes les moyens de leur autonomisation. A en croire Madame Khady BOUMOU, Chef du projet, les femmes du village pourront se retrouver sous ce préau pour plancher sur des enjeux qui leur sont propres notamment ceux liés à la création d’activités génératrices de revenus.

A côté de la construction de cet espace et de ce programme d’alphabétisation, l’organisation a également mobilisé ce village d’environ 1000 habitants pour un planting d’arbres. Au total, 150 arbres ont été plantés sur l’artère principale avec pour objectif l’éveil de conscience général sur la préservation de l’environnement et du cadre de vie dans le village. Ainsi, aux coups de pioche et de houe ont succédés le planting des boutures d’arbres et les premiers coups d’arrosage.

Pour rappel, le projet « Quand j’y étais : follow up », fait suite à un autre dénommé « Quand j’y étais ». Il a pour objectif de permettre aux bénéficiaires des programmes d’échanges américains de partager l’expérience de leur séjour aux Etats-Unis par l’initiation d’actions communautaires. La phase du suivi ou du «  Follow up » permet donc d’améliorer  voire intensifier les actions réalisées en amont.

 

Source : Service Com

Plus d'actualités au quotidien.

Email:

Info@actuplus.net

Tel::

+225 70 58 21 58