jeudi 12 décembre 2019

ANTHROPOLOGIE DE LA FOI : LA NAISSANCE D'UN CONCEPT

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le chercheur théologien Frédéric Adhout, le responsable de la faculté de théologie de l’Institut Saint Vincent De Paul, Ami des Pauvres (Isvp) présente dans cette contribution, le concept novateur d’anthropologie de la foi.

 

PROBLEMATIQUE

Face à la pluralité des saisies que l'on fait de la foi et de leurs expressions, qu'elle doit , et qu'elle peut être l'attitude de l'Homme en quête de réponse à l'appel de Dieu ?

Mise en évidence de la Foi

Comment pouvoir expliquer le mystère de notre naissance par la foi ?

En temps normal, nous ne pouvons de nous mêmes relater le processus de la gestation qui nous donne la naissance quand il arrive à son terme.

Ce que nous concevons par naissance est la manifestation de la réalité de la vie , qui a pour moment décisif, le moment de séparation de l'enfant de sa mère.

Ce qui signifie que même si nous faisons une analogie entre le cri du nouveau né et la profession de foi lors du baptême, nous ne pouvons pas affirmer avoir conscience de la gestation qui nous fait naître en son terme par la foi. Cela veut dire que profession de foi ne peut pas nous faire naître parce qu'elle est la simple manifestation de la réalité de la vie à laquelle nous accédons. Partant, comme la gestation ne peut s'auto-déclencher, il y a bien quelque chose qui lui est antérieur. Et c'est dans cette antériorité que se situe ce qui nous fait naître. Il est devenu aisé de comprendre que la foi qui nous fait naître n'est pas celle dont nous manifestons la réalité de notre naissance.

Il y a bien une différence entre la foi qui nous donne vie et le baptême qui manifeste cette vie.

Sa démarcation avec la foi que nous héritons de nos cultures. Le distinguo peut -être dorénavant établit en écrivant Foi pour dire cette foi que Dieu initie et la foi en temps qu'affirmation de l'homme.

Comme personne ne se baptise que pour affirmer sa foi en lui, il y a bien antériorité de la foi prise par rapport au baptême.

 

LA QUESTION DE L 'ANTERIORITE DE LA FOI QUI NOUS FAIT NAITRE.

Cette question trouve sa réponse et se réduit à l'appel de Dieu .C'est bien Dieu qui appelle l'homme et le conduit au Christ où l'Homme va trouver la concret de sa vie par la foi au Christ parce que christ est bien la vie.

Puisqu’émanant de Dieu pour trouver sa matérialité en Christ, la Foi qui nous fait naître affirme

 

- ANTHROPOLOGIE DE LA FOI ET LE CONCEPT DU CONCRET DE L'HOMME.

La détermination du concret de l'homme focalise toutes les attentions dans les démarches théologiques.

Anthropologie de la Foi en mettant en exergue l'antériorité de la Foi et en la rendant réductible à l'appel de Dieu qui par la mission rédemptrice fait du christ le concret de l'homme du moins de la Foi que Dieu initie, vient fonder toute expérience du vécu par l'Homme de la Foi.

 

RESULTAT DE LA RECHERCHE

Une Théologie de la pauvreté

Pour guérir l'homme de sa misère matérielle et spirituelle.

  • la justification de la réalité de la culture de Foi qui est précédée de la définition d'un monde de pauvre, nécessaire en soi pour justifier le vécu.
  • La Science de la Foi.

Entendre comme ensemble des connaissances émanant de la Foi et justifiant les mécanismes interne de la Foi capable d'être perçue comme réponse à l'existence de l'Homme, pour à la fin contribuer à la matérialité de la mission de rédemption de Jésus-Christ.

 

Frédéric ADHOUT

Chercheur Théologien.

Contact : +225 30625901 / 30624558

  • 225 05619136 / 57367711

Internet : http://poorworld.ci http://sircgroupe.ci

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Plus d'actualités au quotidien.

Email:

Info@actuplus.net

Tel::

+225 70 58 21 58